Customisation de pots de fleurs

Les boutures que j’avais faites pour le CDI étaient un peu à l’étroit dans leur mini pots. Mais je ne voulais pas de pots de fleurs en plastique. J’ai donc customisé des pots de fleurs en terre. C’est facile à faire et cela fait une déco originale.

Matériel

  • pot fleur en terre
  • peinture en bombe
  • scotch de marquage
  • peinture acrylique
  • pinceau
  • pochoirs

Réalisation

  • Enlever les étiquettes des pots de fleurs
  • Bien les essuyer pour enlever la poussière
  • Placer le scotch de marquage selon le motif voulu
  • Peindre à la bombe la 1e couleur. Il est préférable de mettre 2 couches car la terre cuite absorbe un peu la peinture.
  • Enlever le scotch de marquage et le replacer pour protéger les zones déjà peintes. Pour les rebords, il est préférable de retourner les pots.
  • Peindre à la bombe avec la 2e couleur. Toujours 2 couches.
  • Quand la peinture est bien sèche, installer les pochoir et appliquer la peinture au pinceau.
  • Laisser sécher.

Voilà les pots sont prêts. Ceux-ci accueilleront les plantes du CDI d’où le choix des mots peints.

0

Un garçon c’est presque rien

Voici la suite des mes lectures pour le prix collégiens de Gironde 2021 :

Un garçon c’est presque rien de Lise Balavoine paru en 2020 aux éditions Rageot.

L’histoire

Roméo est un lycée à part. Il n’aime pas le foot, il  est discret, parle peu, lit des romans et écoute de la musique « de vieux ». Il est total en décalage avec les autres et avec sa famille. Il ne comprend pas pourquoi les autres beuglent et s’agitent, il ne veut pas être un mouton de ce troupeau  qui se moque de tous ceux qui sont différents, parle mal des filles et agit mal avec elles. Il ne se reconnaît pas dans cette image de garçon à laquelle la société lui demande de coller. Chez lui, ses parents semblent ne pas le voir. Au milieu de ce monde bruyant, il trouve refuge dans la boutique de musique de son oncle, fan de vieux groupes rock. 

Mais alors qu’il fuit les ados de son âge pourquoi l’histoire débute-t-elle sur Roméo dans le coma sur un lit d’hôpital ? Et surtout qui est la charmante jeune fille qui le veille ?

Mon avis

Cela fait du bien d’avoir un récit vu du point de vue masculin. De voir que tous les garçons ne sont pas de gros beaufs. Qu’être sensible, gentil etc.. Ce n’est pas une faiblesse mais juste être un être humain.

Les références musicales sont très chouettes.

Le texte est en vers libres et des chapitres sont extrêmement courts. Un ton Beaucoup de thèmes importants abordés de façon très juste : la notion de virilité, le désir, la différence, le harcèlement et le « revenge porn ». On a envie d’être à côté de cet ado et de le soutenir.

Ce livre peut tout à fait être utiliser dans le cadre d’une réflexion sur l’égalité filles/garçons tant le héros nous pousse à s’interroger sur ce qu’est être un garçon à l’adolescence. Les personnages ne sont à aucun moment caricaturaux.

 

0

En plein vol

Je continue mes lectures du prix Collégiens lecteurs de Gironde : “En plein vol ” de Marion Fargetton et Jean-Christophe Texier chez Rageot.

L’histoire

Jules et Romane, deux jeunes Bordelais se rencontrent à la Fac. Coup de foudre amical entre Jules, jeune homosexuel en froid avec ses parents et Romane tous deux fraîchement arrivés à Paris.

Tous les deux sont étudiants en sociologie sans savoir si cela correspond vraiment à une future orientation professionnelle ou si cela doit les emmener plus loin. Découverte de l’indépendance, premier choix d’adulte, maladie, drogue,…Nos deux héros entrent dans l’âge adulte.

 

Mon avis

J’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire. Cela vient peut être du fait que “En plein vol” est la suite “Quand vient la vague” que je n’ai pas lu.

Jules est un ami de Nina, la soeur de Clément, le petit ami de Romane. On y voit plusieurs thématiques :

  • Vivre et annoncer son homosexualité pour un ado. Il est souvent fait mention de l’association “Le refuge” qui aide énormément Jules.
  • La drogue et la difficulté de ne pas pouvoir sauver tout le monde même si on le souhaite très fort.
  • L’endométriose dont souffre Romane. Maladie féminine difficilement reconnue et détectée. Souffrir n’est pas acceptable et Romane montre bien qu’il ne faut pas lâcher l’affaire quitte à avoir plusieurs avis médicales.
  • La vie et la représentation des sans-abris. même si finalement cela est plus survolé qu’approfondi. Il y a une impression que vivre dans la rue, c’est dur mais pas si grave.
  • Pour une fois, c’est l’héroïne qui a un amoureux de 2 ans son cadet. On voit bien que cela est mal vu par ses condisciples masculins. Alors que si c’était l’inverse, la question ne se poserait même pas. L’égalité filles-garçons et la lutte contre le sexisme sont l’un des thèmes de ce livre. 

Ce livre peut être lu par de très bons 4e matures, mais surtout niveau 3e, les relations sexuelles étaient assez souvent mentionnées. Pour les autres niveaux, il va falloir envisager un accompagnement.

Il me reste encore 3 livres à lire. La Covid complique la mise en place d’un comité de lecture puisqu’il faut limiter les brassages.

Prenez soin de vous !

 

 

0

L’âge des possibles

Suite de mes lectures pour le prix Collégiens lecteurs de Gironde 2021 : “L’âge des possibles” de Marie Chartres aux Editions L’école des loisirs.

L’histoire 

Saul et Rachel, 2 jeunes Amish quittent en secret leur communauté pour vivre en amoureux leur Rumspringa, sorte de voyage de découverte du monde contemporain afin de s’assurer de son choix de rester dans la communauté pour Chicago.

Temple vit dans une petite ville de campagne où ses parents tiennent l’épicerie familiale. Elle doit rejoindre seule sa sœur à la grande ville, Chicago. Mais tout ne se passe pas comme prévu… 

Mon avis 

L’histoire se raconte par une alternance de 3 points de vue :

  • Celui de Saul, amoureux fou de Rachel, qui découvre avec enthousiasme la ville.
  • Rachel qui a besoin de tout cadrer et aime materner son entourage. Elle a un côté vieille femme assez agaçant avec ses espèces de réflexions de vie.
  • Et Temple a qui on a envie de mettre des baffes. Sérieusement la fille a peur de la ville et suit les premiers inconnus qui passent !

Saul et Rachel partent en Rumspringa à Chicago sans rien avoir prévu d’autres que les billets de bus. Pas de réservation d’hébergement, ils se promènent tranquillement dans la ville toute la journée sans se préoccuper d’où dormir le soir. Ce sont des Bisounours en goguette…

Ils ne croisent que des gens sympas et bienveillants là où le premier touriste se ferait pigeonner…

Vous l’avez compris, j’ai beaucoup moins accroché à l’histoire.

Le style est agréable, fluide facile à lire. Et pour une fois la couverture de l’Ecole des loisirs n’est pas austère. Se lit dès la 5e, voir 6e bons lecteurs sans soucis

Pour l’instant, les deux livres lus pour le prix Collégiens Lecteurs de Gironde  sont sympas.

 

 

 

 

0

Lola à la Folie

Cette année, je participe pour la première fois au prix littéraire Collégiens Lecteurs de Gironde. Le principe donner goût à la lecture aux élèves en leur faisant voter pour un livre parmi six. Voici l’un de ces ouvrages : Lola à la folie d’Alexandre Chardin aux Editions Magnard.

L’histoire

Jacques et Mathias, 2 copains inséparables depuis toujours, aiment les défis de type “cap ou pas cap” qu’ils ont rebaptisé “Chiche ou Pois chiche”. Nos deux garnements de 6e en profite pour troubler la tranquillité des cours. Mais voilà qu’un mystérieux rival fait encore plus fort qu’eux sans se faire prendre et que Jacques tombe amoureux de Lola…Et les filles c’est pas compatibles avec les copains ….

 

Mon avis

Ce livre est un sympathique livre plein de bonne humeur. pour une fois, qu’on voit une histoire d’amour à travers les yeux d’un héros masculin c’est plutôt chouette. L’histoire est chouette, les personnages attachants avec une mention spéciale pour la déjantée Tata Yoyo une féministe excentrique qui ne reconnait plus personne au volant de sa moto !

Il est accessible à tous lecteurs du cycle 3 et sera, à mon avis très accrocheur pour les élèves de 6e. L’univers du collège y est bien décrit : on imagine tout à fait un collège de campagne ou de petite ville.

On y trouve à la fois une enquête, une histoire d’amitié, les premiers émois amoureux et pleins de bêtises à ne pas reproduire…. Ceci dit le marteau du prof de Techno pour obtenir le silence me plaît bien !

En bonus, la lecture d’un extrait du livre par son auteur lui-même.

 

Reste à savoir sous quelle forme faire participer les élèves à ce prix Collégiens Lecteurs de Gironde 2021.

0

Mais où est passé le miel ? (Escape game)

Public

Elle est à destination d’élèves de 6e Segpa mais je l’ai auparavant testée sur 2 groupes de 5e segpa.

Durée : 55 min

Contexte :

Les élèves de 6e segpa ont assisté dans le cadre des cordées de la réussite à une conférence de la chercheuse Aurore Avarguès-Weber sur les abeilles. Ils ont donc travaillé dessus avec leur professeur en SVT. Les 6e Segpa n’ont pas encore eu de séance d’EMI cette année. Ce travail permet donc de découvrir les différents espaces du CDI.

Principe :

Vicky et la reine Huguette sont deux petites abeilles heureuses de vivre au collège Victor Hugo. Hélas La reine Huguette et le trésor de la ruche a disparu. A l’aide de la tablette, les élèves doivent retrouver des indices dans le CDI pour retrouver Huguette et son trésor.

Objectifs :

  • Découvrir les différents espaces du CDI
  • Etre autonome au CDI
  • Savoir retrouver des informations
  • Travailler en équipe
  • Utiliser les outils numériques

Ressources :

Préparatifs :

Après avoir fait le point sur les ressources disponibles au CDI, j’ai réalisé 2 exercices supplémentaires sur les abeilles à l’aide de Learningapps.

Afin d’aiguiller les élèves dans le CDI, j’ai réalisé des magnets et des marques pages maison. J’ai simplement imprimé et plastifié des marguerites bleues. Pour les magnets, il suffit de coller un morceau de scotch magnétique au dos.

Ensuite, j’ai réalisé le parcours et le document d’aide aux élèves. Le voici :

La séance

Tout d’abord, accueil des élèves au coin lecture, pour une présentation rapide du CDI. Les élèves sont par équipe de 2. Chaque équipe a une tablette. On lit ensemble le début du genial.ly.

Chaque équipe part retrouver dans les rayonnages le livre indiqué en cliquant sur la diapositive. Les élèves récupèrent l’enveloppe cachée dans le livre et la conservent précieusement. Les cartes qu’elle contient servent pour l’épreuve finale. Les élèves doivent remettre les livres à leur place sous peine de se voir infliger une pénalité de temps.

Ils peuvent ensuite passer à l’étape suivante : les périodiques et le jeu “Qui veut gagner des millions ? ” sur le thème des abeilles. Des indices pour répondre aux questions sont cachés dans les magazines repérés du symbole.

Une fois le million atteint, et la tablette montrée au professeur documentaliste, les élèves doivent se diriger vers l’exposition et essayer de répondre au texte à trous. Le dernier mot est le mot de passe à donner au professeur documentaliste pour accéder au plateau de jeu.

Chaque équipe a 3 cartes à placer correctement sur le poster. La première équipe qui a bien positionner les images se voit remettre l’indice final : le logo du casier Onisep dans lequel la reine Huguette et son trésor se cachent.

L’équipe doit donc ouvrir le bon casier avant la fin de l’heure.

0