Mangas avril 2021

La fermeture des établissements scolaires pour essayer d’enrayer l’épidémie de Covid, m’a donné l’occasion de rattraper mon retard dans ma PAL manga. Voici le fruit de mes lectures. 

1/ Spy x Family (éditions Kurokawa)

Série en cours. 3 tomes en VF/ 6 en VO. Niveau collège. Shônen

Twilight, le meilleur espion au monde, doit s’introduire dans la plus prestigieuse école de l’aristocratie pour sa nouvelle mission. Pour cela , l’agent secret célibataire de toujours, doit se créer une famille avec enfant.  Totalement dépourvu d’expérience familiale, il va adopter la plus maligne petite fille à l’orphelinat , Anya. Elle est le sujet 007, une télépathe échappée de laboratoire et a peur que si Twilight le découvre l’abandonne.

Mais sa couverture familiale ne serait pas parfaite sans une mère et épouse attentionnée. Il rencontre Yor,  par hasard chez le tailleur et décide de l’épouse. Sans savoir que la  jeune femme timide est une redoutable tueuse à gages. Le choix de chaque membre de la famille est drôle car Twilight a tellement une idée précise et stéréotypée de la famille idéale que cela est drôle de les voir galérer à s’en approcher le plus possible et de les voir essayer de cacher les uns aux autres leur vraie personnalité.

Seule, Anya, grâce à la télépathie sait le vrai travail de ses parents et comme tout jeune enfant trop jeune pour comprendre s’emmêle les pinceaux entre espion/tueur à gages etc..

.L’histoire se déroule dans un monde fictif. Le pays d’Ostania prépare une guerre contre son voisin Westalis. Sur l’échiquier politique, tout le monde se tire dans les pattes. La ressemblance avec la guerre froide rend l’histoire encore plus absurde et amusante. Chacune des situations amène sont lot de surprises et on s’attache facilement à cette “famille” composée pas si artificielle que cela finalement

Vivement l’arrivée du nouveau membre dans le tome 4 (sortie début mai 2021).

2/ Carole et Tuesday (éditions Nobi Nobi)

Série en cours. 2 Tomes en VF/3 en VO. Niveau collège. Shônen

Dans le futur , les humains ont colonisé Mars. La musique se fait uniquement par ordinateur pour être sûr de plaire au plus grand nombre. Toute la culture est gérée par des intelligences artificielles. Carole, la débrouillarde vit de petits boulots et Tuesday, l’héritière d’une famille aisée en a assez du carcan familiale. Toutes deux rêvent de vivre de leur musique. Leur rencontre imprévue sonnera le début de leur carrière musicale.

On suit ainsi les débuts de ce duo. De la constitution de leur duo, de l’écriture et la composition, la rencontre avec leur manager à leur première scène en public on passe toutes ces étapes avec ces 2 ados du futur.

Tout au long des deux premiers tomes, on sent bien la critique de l’industrialisation de la musique, sur la recherche de la musique parfaite par les IA amène une uniformisation de la musique. Cette critique est la même pour la société, qui après avoir abimé la Terre vit sans compter sur Mars en reconstituant les injustices sociales. Les humains ne créent plus grand’chose.  La majorité de la population se contente de consommer passivement, tandis que la production culturelle est majoritairement faite par des machines.  Le duo de Carole et Tuedsay qui créée tout de A à Z apporte de la fraîcheur à ce monde. Mais est-il prêt à les écouter ?

CAROLE & TUESDAY ©Morito Yamataka ©BONES,Shinichiro Watanabe / KADOKAWA CORPORATION

Le manga papier a été adapté en animé disponible sur Netflix.

3/The Quintessential Quintuplets (éditions Pika)

Série en cours. 14 tomes. Shôjo

Fūtarō Uesugiest un étudiant fauché, bosseur et bonne élève. Il multiplie les petits boulots sans que ce soit suffisant pour faire vivre son père et sa soeur. Alors quand son père lui trouve un petit boulot de professeur à domicile payé cinq fois le tarif habituel, il ne peut rater cette occasion…

Seulement voilà, il ne va pas avoir une élève, pas deux mais cinq ! Ichika, Nino, Miku, Yotsuba et Itsuki Nakano, ayant chacune une personnalité différente mais détestent les études. Elles vont lui en faire voir de toutes les couleurs. Une finra par se marier avec lui. Mais saurez vous devinez laquelle des cinq soeurs est la future mariée ?

C’est une comédie romantique drôle avec des personnages à la fois attachants et têtes à claques. J’avoue que la découverte de la mariée m’a un peu déçu tellement c’est tiré par les cheveux.

Adapté en animé en deux saisons de 12 épisodes chacun.

4/ Héroine malgré Moi (éditions Kana)

Série en 4 tomes. Shôjo. Niveau collège

Depuis qu’elle est petite, Shûko est un vrai garçon manqué et  pratique différents arts martiaux dans le dojo famillial.Elle entre au lycée. Elle  veut agir et se comporter “comme une fille”, pour enfin découvrir l’amour. mais, dès la rentrée, les clubs sportifs se battent pour la recruter ! Serizawa , le beau gosse  son lycée  déteste se battre et  est admiratif des  aptitudes aux arts martiaux de Shûko. Sans attendre, il demande à Shûko de devenir sa garde du corps et, en échange, il l’aidera à réaliser son voeu le plus cher…

Shûko est un personnage fort et déterminée. Les personnages se découvrent tout en douceur et cela change de voir un personnage de fille forte et d’un garçon qui se moque éperdument des prétendues différences entre les filles et les garçons. Il n’y a rien de caricaturale.

5/ So what I’m a spider (éditions Pika)

Série en cours. 15 tomes. Seinen. Niveau collège sans soucis

Watashi, lycéenne asociale et rebelle après s’être assoupie en cours se réveille dans le corps d’une…Araignée  dans le donjon le plus dangereux au monde !

Elle va devoir se battre constamment pour survivre et évolue lentement pour devenir un être incroyablement puissant. Tout est dangereux, les humains, les démons et les autres bestioles.

Arachnophobe passe ton tour, tu ne survivras pas à la lecture de ce manga. Même si l’araignée est toute mignonne.

C’est bourré d’humour et fonctionne à la façon d’un jeu vidéo. Notre petite araignée est une sorte de Pokémon qui doit évoluer et faire attention à sa barre de vie, d’énergie etc…

Adapté en animé de 24 épisodes

6/ Capitain Tsubasa (éditions Nobi Nobi)

Saison 1 en 4 tomes. Tous niveaux. Shônen

A l’occasion d’un concours sur Twitter, j’ai gagné le tome 1 de cette série. Je me rappelais, gamine de l’animé avec ses terrains de foot interminables et ses matchs de 10 h. Je l’ai donc lu sans grand enthousiasme. Il s’avère que c’est une adaptation de l’animé. C’est pour cela que cette série est si courte. La série papier d’origine compte 37 volumes.

Tsubasa Ozora est un jeune garçon fan de football. Son rêve : jouer au Brésil et devenir le meilleur joueur du monde. Il vient d’emménager dans le quartier et il se fait très vite des amis dans le quartier même si il considère que son ballon est son meilleur ami.  On assiste ainsi à la constitution de l’équipe de sa nouvelle école et de sa rencontre avec ses futurs co-équipiers/adversaires. 

Alors évidemment dans ma tête, j’ai le nom français des personnages. Mais ce format raccourci est une réussite. On ne retrouve pas la longueur des match. Le manga est optimiste, plein de camaraderie.

©YOICHI TAKAHASHI/SHUEISHA,2018CAPTAIN TSUBASA COMMITTEE ©YOICHI TAKAHASHI/SHUEISHA,2018CAPTAIN TSUBASA COMMITTEE

7/  Mashle (Kazé)

2 tomes sortis en France. Tous niveaux. Shônen

Mash Burnedead est un jeune garçon sans magie dans un monde . Il vit de musculation intensive et de dégustations de chou à la crème caché au fin fond d’une forêt. Car quiconque ne possède pas de magie dans ce monde doit être condamné à mort.  il est né sans pouvoirs magiques et il est découvert par un policier.  Pour survivre, il va devoir postuler à Easton, une prestigieuse académie de magie, et en devenir le meilleur élève…

L’académie est fonctionne sur le modèle de Poudlard, le héros est un sans pouvoir magique fana de musculation comme Asta de Black clover. L’humour est potache.

Je résumerai cela en  une sorte de sous Harry Potter en manga mêlé à Black clover en moins bien. Je n’ai pas accroché mais je pense que les élèves apprécieront.

8/ Mission Yozakura family (éditions Kana)

1 tome sorti en France. Niveau collège. Shônen. Tous niveaux

Afin de protéger Mutsumi et de découvrir la véritable raison de la mort de ses parents, Taiyo Asano va devoir devenir membre de la famille Yozakura, une famille d’espions de haut vol. 

Après l’école pour devenir assassin (Assassination classroom), l’école d’espion ! Taiyo va devoir vivre dans la maison familiale de Yozakura, en évitant les différents pièges qui s’y trouvent.

L’idée de départ est sympathique mais en comparaison de Spy Family, cette série me paraît bien fade. Cette nouvelle série plaira sans aucun doute à des collégiens. La temporalité en fin de tome est bizarre comme si on avait voulu bâcler la mise en place. Du coup, les progrès de Taiyo sont nettement moins incroyable. Et surtout ça ne choque personne qu’il emménage dans une famille d’espions !

Voilà, 8 titres c’est déjà pas mal en un mois, surtout si on y ajoute mon rattrapage de certaines séries animées comme la dernière saison de SNK (Shingeki no Kyojin), Black clover (gros succès dans mon CDI), la deuxième saison de Fruits baskets et Démon slayer, série à laquelle je n’arrive ni à m’accrocher en format papier (prêt d’élève) ni en animé. Bonne lecture !

 

0

Meuble de classement à tiroirs

J’ai eu l’occasion de récupérer un meuble de classement à tiroirs de bibliothèque complet avec ses fiches-auteurs et ses fiches-titres.

Il était plutôt en bon état, même si un tiroir a un coin un peu ébréché et  qu’il lui manquait tous les boutons de tiroir.

1/ Nettoyage

Dans un premier temps, il a fallu le vider et décoller les différentes étiquettes le recouvrant. 

Cela n’a pas été une mince affaire car au fil du temps, chacun a collé à sa façon sa signalétique dessus : 

  • Autocollant
  • Colle néoprène
  • scotch

J’ai donc décollé le scotch, arraché les étiquettes et nettoyé au dissolvant à ongles et à l’alcool les traces d’étiquettes et de scotch. La colle néoprène n’a pas résisté à la chaleur du sèche-cheveux.

J’ai achevé le nettoyage par un lessivage à la lessive St Marc.

2/ Réparation du tiroir ébréché

Sur les dix tiroirs, un seul était abîmé dans un angle. Je l’ai donc reconstitué à l’aide pâte à bois.

Afin d’avoir un angle droit, j’ai réalisé un gabarit à l’aide de 2 bâtonnets en bois (type bâtonnets de classe) que j’ai collé au pistolet à colle.

Puis j’ai positionné le tiroir dans le gabarit et j’ai comblé le vide avec de la pâte à bois. J’ai du m’y prendre à deux fois car il ne faut pas faire de couches trop épaisse sinon cela ne sèche pas.

J’ai bien du laissé 24h entre 2 couches. Attention au démoulage du gabarit.

J’ai achevé cette réparation en ponçant l’angle.

 Maintenant le tiroir est réparé mais son aspect extérieur n’est pas parfait. Après avoir chercher des idées sur internet, la mode des meubles scandinaves m’a donné une idée. Pourquoi ne pas recouvrir ou peindre certains tiroirs. 

Il se trouve que j’ai flashé aux soldes sur du papier déco patch noir blanc et or.

Cinq carrés de papier, du vernis colle et voilà 5 nouveau tiroirs.

3/ Bouton, mon cher bouton

J’ai été un peu longue à me décider sur comment j’allais le rénover. Notamment concernant les boutons de tiroirs.

J’ai essayé différentes choses : 

  • Les boutons en embouts de chaises

J’ai collé les boulons dans des embouts de chaises en caoutchouc. Il suffit de remplir au pistolet à colle le fond de l’embout, de positionner le boulon et de bourrer de colle autour du boulon. Le résultat n’était pas, il rappelait les pieds du meuble mais je trouvais cela un poil austère.

  • Les boutons fleurs en pâte fimo

Toujours avec des boulons, j’ai réalisé des fleurs colorées en pâte fimo. Afin, que cela ne fasse pas trop chargé, j’ai réalisé des boutons “sucettes” avec les restes de pâte fimo des fleurs. Le résultat n’était pas mal mais les fleurs étaient trop fragiles pour permettre l’ouverture des tiroirs.

  • Les boutons cristal
  • Les boutons de tiroir sont relativement onéreux. Mais par hasard, à Action, je suis tombé sur ces jolis boutons cristal. Bon, les rondelles argentées me plaisaient moyennement. Je l’ai ai donc peintes en doré pour les assortir au papier décopatch que j’ai décidé de mettre sur certains tiroirs.

4/ Les finitions

Je n’étais pas satisfaite de l’aspect du  du tiroir réparé. Vu de dessus, la réparation était encore visible à cause de la différence de couleur entre le tiroir et la pâte à bois. La solution a été de peindre un liseré or le long du rebord de tous les tiroirs.

Et  voici le résultat final !

 

0

La résurrection de la liseuse

Comme le titre de cet article, ma liseuse, cette brave Kindle 2 version anglo-saxon a rendu l’âme après 10 ans de bons et loyaux services. 

Présentation de la victime

La patiente

Il s’agit d’une Kindle 2 (Liseuse Amazon Kindle D00901) avec clavier qwerty et wifi. Elle a 2 boutons de chaque côté pour tourner les pages, un bouton de navigation, un bouton d’accueil. Elle permet de lire ses mails même si on sent qu’elle n’a pas été prévue pour cela quand on voit la qualité et l’ergonomie de la boite mail dessus. Mais cela dépanne.

Elle ne dispose pas de rétroéclairage. Cela n’est pas gênant et la rend même peut gourmande en énergie.

Le wifi permet de télécharger facilement des livres que ce soit via la boutique Amazon ou l’envoi d’ebooks par mail sur l’adresse dédiée (pas besoin d’ouvrir le mail, la synchronisation suffit à assurer la mise à jour).

D’accord, Kindle appartient au grand méchant Amazon et ne supporte que le pdf et son format propriétaire (d’abord .azw puis .mobi). Mais on peut très facilement contourner ce problème à l’aide du logiciel Calibre ou à l’aide d’un convertisseur en ligne.

La mort de la liseuse

Malgré son grand âge et son utilisation tout-terrain international (Guyane, Italie, Allemagne, Viêtnam …), elle tenait toujours 1 mois, 1 mois et demi en autonomie à la condition de couper le wifi.

Elle a survécu à des expositions en milieu humide (cure thermale, piscine etc…). Elle a bien donné des signes de faiblesse comme ces fois où elle ne voulait pas se recharger. Un petit changement de câble et hop elle ressuscitait. Mais pas cette fois.

J’ai d’abord cru à un problème de connexion du chargeur avant de réaliser que la batterie avait 10 ans. Pour une batterie, c’est une espérance de vie plutôt exceptionnelle.

Cela me faisait de la peine de l’abandonner à son triste sort de déchet électronique. Si seulement je pouvais la réparer.

La réparer oui mais comment ?

Au premier abord, on dirait du plastique moulé, voir collé. Il semble impossible de l’ouvrir. Et pourtant…

Après des recherches sur internet, j’ai trouvé cette vidéo : (Comment remplacer la batterie d’une Liseuse Amazon Kindle D00901

 

 

La réparation

J’ai commandé ma batterie sur Internet. Je me suis appliquée à prendre une entreprise française pour ne pas avoir le risque qu’elle soit bloquée des mois dans un conteneur et à m’assurer qu’elle était disponible. Elle coûte 12€  et elle est indiquée disponible sur le site. Je m’attends donc à une livraison rapide. Raté ! Dix minutes après la commande, je reçois un mail me disant que je l’aurai sous 15j mais je peux annuler sans frais si je le souhaite

Un mois et demi plus tard, la batterie arrive enfin. Armée de mon couteau de cuisine, j’ai donc minutieusement déclipsé la bête. La batterie est  facile à changée car il suffit juste de dévisser les 2 vis qui la maintienne, de la retirer, d’installer la nouvelle et de remettre les 2 vis.

  • L’ancienne batterie
  • Liseuse sur la table d’opération
  • La liseuse est morte vive la liseuse !

Ensuite, j’ai tout reclipsé et mis une nuit à charger. La bonne nouvelle c’est que le voyant de charge fonctionne à nouveau. Mais l’écran reste désespérément blanc.

Lors du 1e allumage avec la nouvelle batterie, j’ai eu un peu peur car les écrans de veille n’apparaissaient plus. Il a fallu que je remette le wifi et que la synchronisation se fasse pour que tout redevienne comme avant. La voilà au moins repartie pour 10 ans !

0

Un garçon c’est presque rien

Voici la suite des mes lectures pour le prix collégiens de Gironde 2021 :

Un garçon c’est presque rien de Lise Balavoine paru en 2020 aux éditions Rageot.

L’histoire

Roméo est un lycée à part. Il n’aime pas le foot, il  est discret, parle peu, lit des romans et écoute de la musique « de vieux ». Il est total en décalage avec les autres et avec sa famille. Il ne comprend pas pourquoi les autres beuglent et s’agitent, il ne veut pas être un mouton de ce troupeau  qui se moque de tous ceux qui sont différents, parle mal des filles et agit mal avec elles. Il ne se reconnaît pas dans cette image de garçon à laquelle la société lui demande de coller. Chez lui, ses parents semblent ne pas le voir. Au milieu de ce monde bruyant, il trouve refuge dans la boutique de musique de son oncle, fan de vieux groupes rock. 

Mais alors qu’il fuit les ados de son âge pourquoi l’histoire débute-t-elle sur Roméo dans le coma sur un lit d’hôpital ? Et surtout qui est la charmante jeune fille qui le veille ?

Mon avis

Cela fait du bien d’avoir un récit vu du point de vue masculin. De voir que tous les garçons ne sont pas de gros beaufs. Qu’être sensible, gentil etc.. Ce n’est pas une faiblesse mais juste être un être humain.

Les références musicales sont très chouettes.

Le texte est en vers libres et des chapitres sont extrêmement courts. Un ton Beaucoup de thèmes importants abordés de façon très juste : la notion de virilité, le désir, la différence, le harcèlement et le « revenge porn ». On a envie d’être à côté de cet ado et de le soutenir.

Ce livre peut tout à fait être utiliser dans le cadre d’une réflexion sur l’égalité filles/garçons tant le héros nous pousse à s’interroger sur ce qu’est être un garçon à l’adolescence. Les personnages ne sont à aucun moment caricaturaux.

 

0

Alma, le vent se lève

Quatrième livre du Prix collégiens lecteurs de Gironde, Alma, le vent se lève de Timothée de Fombelle aux éditions Gallimard jeunesse.

L’histoire

1786. Alma, 13 ans qui vit heureuse avec ses parents dans une vallée protégée de l’Afrique. Sa mère est la dernière descendante des Okos, peuple très recherché par les négriers.

Un jour son frère disparait et elle se met en tête de le retrouver. Elle quitte la vallée.

Dans le port de Lisbonne, Joseph Mars, lui, embarque clandestinement à bord d’un navire de traite, La Douce Amélie. Cet orphelin de 14 ans est à la recherche d’un immense trésor. 

Le chemin de nos 2 héros vont se croiser entre l’Afrique et les Antilles.

Mon avis

J’avais déjà lu de Timothé de Fombelle, Tobbie Lolness. On y retrouve le même style. L’histoire est bien racontée même j’avoue avoir eu quelques instants un peu long?

Le récit oscille entre le destin de différents personnages : 

  • Alma, jeune fille courageuse quitte sans hésiter son environnement familier pour retrouver son frère.
  • Joseph Mars découvre la vie sur un navire négrier. C’est un orphelin de 14 ans. il embarque sur la Douce Amélie à Lisbonne avec une idée en tête : retrouver un trésor.
  • Amélie de Bassac, la fille de l’armateur de la Douce Amélie. Elle a 14 ans et est déjà très impliquée dans les affaires de son père.
  • Gardel, le capitaine de la Douce Amélie qui ne rêve que de fortune au détriment de la vie et du bien-être  de sa “marchandise”.

L’histoire est prenante, mais j’ai eu un peu de mal à m’attacher aux personnages car les changements de personnages sont trop fréquents pour avoir le temps de s’attacher à eux.

 Le commerce triangulaire est bien expliqué. On imagine sans peine la vie à bord d’un bateau négrier.

Les illustrations de François Place sont magnifiques et participent à rendre compte de l’ambiance de l’époque.

Alma t.1: «Le vent se lève», François Place.

Ce livre est tout à fait adapté pour des collégiens et devrait beaucoup leur plaire. 

0

Erreur de titre

Dans une galaxie lointaine, dans une classe de 3e du système solaire, un jeune padawan s’entraine pour l’oral du Brevet. A l’aise, il déroule sa présentation orale sur le livre “Le jour où on a retrouvé le soldat Botillon”. Où on apprend que le soldat Botillon est le narrateur et que le texte a un style pur…. Le jury en est resté sans voix !

0

En plein vol

Je continue mes lectures du prix Collégiens lecteurs de Gironde : “En plein vol ” de Marion Fargetton et Jean-Christophe Texier chez Rageot.

L’histoire

Jules et Romane, deux jeunes Bordelais se rencontrent à la Fac. Coup de foudre amical entre Jules, jeune homosexuel en froid avec ses parents et Romane tous deux fraîchement arrivés à Paris.

Tous les deux sont étudiants en sociologie sans savoir si cela correspond vraiment à une future orientation professionnelle ou si cela doit les emmener plus loin. Découverte de l’indépendance, premier choix d’adulte, maladie, drogue,…Nos deux héros entrent dans l’âge adulte.

 

Mon avis

J’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire. Cela vient peut être du fait que “En plein vol” est la suite “Quand vient la vague” que je n’ai pas lu.

Jules est un ami de Nina, la soeur de Clément, le petit ami de Romane. On y voit plusieurs thématiques :

  • Vivre et annoncer son homosexualité pour un ado. Il est souvent fait mention de l’association “Le refuge” qui aide énormément Jules.
  • La drogue et la difficulté de ne pas pouvoir sauver tout le monde même si on le souhaite très fort.
  • L’endométriose dont souffre Romane. Maladie féminine difficilement reconnue et détectée. Souffrir n’est pas acceptable et Romane montre bien qu’il ne faut pas lâcher l’affaire quitte à avoir plusieurs avis médicales.
  • La vie et la représentation des sans-abris. même si finalement cela est plus survolé qu’approfondi. Il y a une impression que vivre dans la rue, c’est dur mais pas si grave.
  • Pour une fois, c’est l’héroïne qui a un amoureux de 2 ans son cadet. On voit bien que cela est mal vu par ses condisciples masculins. Alors que si c’était l’inverse, la question ne se poserait même pas. L’égalité filles-garçons et la lutte contre le sexisme sont l’un des thèmes de ce livre. 

Ce livre peut être lu par de très bons 4e matures, mais surtout niveau 3e, les relations sexuelles étaient assez souvent mentionnées. Pour les autres niveaux, il va falloir envisager un accompagnement.

Il me reste encore 3 livres à lire. La Covid complique la mise en place d’un comité de lecture puisqu’il faut limiter les brassages.

Prenez soin de vous !

 

 

0

Liberté d’expression et laïcité

L’attentat de Conflans-Sainte-Honorine, aussi désigné comme l’assassinat de Samuel Paty, est une attaque terroriste islamiste perpétrée le 16 octobre 2020. Elle rappelle qu’il est important de défendre la liberté d’expression et la laïcité.

Alors que s’organise la journée d’hommage à la rentrée, j’ai cherché à regrouper toutes les informations qui pouvaient être utiles pour les collègues sur cette thématique. 

Ressources en ligne

Liberté de la presse et Laicité par lareinedelabidouille

Bibliographie

Voici une petite sélection d’ouvrages sur ce thème : 

Obin Jean Pierre, Profession enseignant – Les Religions, l’École et la laïcité –  Ed. Hatier, 2019, ISBN 9782017099178, 19.90€

Cet ouvrage propose l’étude de 20 situations réelles dans laquelle l’École et ses représentants se sont heurtés à des difficultés mettant en cause les religions et la laïcité. Ces études sont regroupées dans quatre thématiques :

  • protéger le caractère laïque de l’enseignement,
  • faire respecter les règles et assurer la sérénité de la vie scolaire,
  • aider les personnels à gérer les difficultés,
  • expliquer la laïcité aux parents.

Le dessin de presse dans tous ses États: 10 ans de Cartooning for Peace, Gallimard, 2016, ISBN  978-2070197422, 25€

Ce livre accompagne l’exposition “Cartooning for Peace” disponible dans de nombreux Canopé mais est difficile à avoir car très demandée. Tous niveaux.

Mulhmann Géraldine, La liberté d’expression, Dalloz, 2015, ISBN 978-2247156269, 3€

 

 

Cet ouvrage présente les systèmes juridiques inventés pour protéger et organiser la liberté d’expression. Mais il explore aussi les sources philosophiques et les enjeux politiques de cette liberté. Niveau fin collège/ lycée.

Schneidermann Daniel, Liberté d’expression : a-t-on le droit de tout dire ?, 2015, La ville brûle, ISBN 978-2360120659,10€

Dussaussois Sophie, C’est quoi le terrorisme, Milan, 2019, ISBN 9782408015787, 8.50€

Petit ouvrage qui explique bien à partir des bandes dessinées d’1 jour 1 actu ce qu’est le terrorisme, la différence entre musulmans et islamistes, les différents attentats dans le monde et la liberté d’expression. Accessible dès le primaire.

 

 

 

 

 

 

Une exposition sur la liberté d’expression est à venir.

0

L’âge des possibles

Suite de mes lectures pour le prix Collégiens lecteurs de Gironde 2021 : “L’âge des possibles” de Marie Chartres aux Editions L’école des loisirs.

L’histoire 

Saul et Rachel, 2 jeunes Amish quittent en secret leur communauté pour vivre en amoureux leur Rumspringa, sorte de voyage de découverte du monde contemporain afin de s’assurer de son choix de rester dans la communauté pour Chicago.

Temple vit dans une petite ville de campagne où ses parents tiennent l’épicerie familiale. Elle doit rejoindre seule sa sœur à la grande ville, Chicago. Mais tout ne se passe pas comme prévu… 

Mon avis 

L’histoire se raconte par une alternance de 3 points de vue :

  • Celui de Saul, amoureux fou de Rachel, qui découvre avec enthousiasme la ville.
  • Rachel qui a besoin de tout cadrer et aime materner son entourage. Elle a un côté vieille femme assez agaçant avec ses espèces de réflexions de vie.
  • Et Temple a qui on a envie de mettre des baffes. Sérieusement la fille a peur de la ville et suit les premiers inconnus qui passent !

Saul et Rachel partent en Rumspringa à Chicago sans rien avoir prévu d’autres que les billets de bus. Pas de réservation d’hébergement, ils se promènent tranquillement dans la ville toute la journée sans se préoccuper d’où dormir le soir. Ce sont des Bisounours en goguette…

Ils ne croisent que des gens sympas et bienveillants là où le premier touriste se ferait pigeonner…

Vous l’avez compris, j’ai beaucoup moins accroché à l’histoire.

Le style est agréable, fluide facile à lire. Et pour une fois la couverture de l’Ecole des loisirs n’est pas austère. Se lit dès la 5e, voir 6e bons lecteurs sans soucis

Pour l’instant, les deux livres lus pour le prix Collégiens Lecteurs de Gironde  sont sympas.

 

 

 

 

0

Lola à la Folie

Cette année, je participe pour la première fois au prix littéraire Collégiens Lecteurs de Gironde. Le principe donner goût à la lecture aux élèves en leur faisant voter pour un livre parmi six. Voici l’un de ces ouvrages : Lola à la folie d’Alexandre Chardin aux Editions Magnard.

L’histoire

Jacques et Mathias, 2 copains inséparables depuis toujours, aiment les défis de type “cap ou pas cap” qu’ils ont rebaptisé “Chiche ou Pois chiche”. Nos deux garnements de 6e en profite pour troubler la tranquillité des cours. Mais voilà qu’un mystérieux rival fait encore plus fort qu’eux sans se faire prendre et que Jacques tombe amoureux de Lola…Et les filles c’est pas compatibles avec les copains ….

 

Mon avis

Ce livre est un sympathique livre plein de bonne humeur. pour une fois, qu’on voit une histoire d’amour à travers les yeux d’un héros masculin c’est plutôt chouette. L’histoire est chouette, les personnages attachants avec une mention spéciale pour la déjantée Tata Yoyo une féministe excentrique qui ne reconnait plus personne au volant de sa moto !

Il est accessible à tous lecteurs du cycle 3 et sera, à mon avis très accrocheur pour les élèves de 6e. L’univers du collège y est bien décrit : on imagine tout à fait un collège de campagne ou de petite ville.

On y trouve à la fois une enquête, une histoire d’amitié, les premiers émois amoureux et pleins de bêtises à ne pas reproduire…. Ceci dit le marteau du prof de Techno pour obtenir le silence me plaît bien !

En bonus, la lecture d’un extrait du livre par son auteur lui-même.

 

Reste à savoir sous quelle forme faire participer les élèves à ce prix Collégiens Lecteurs de Gironde 2021.

0