Liberté d’expression et laïcité

L’attentat de Conflans-Sainte-Honorine, aussi désigné comme l’assassinat de Samuel Paty, est une attaque terroriste islamiste perpétrée le 16 octobre 2020. Elle rappelle qu’il est important de défendre la liberté d’expression et la laïcité.

Alors que s’organise la journée d’hommage à la rentrée, j’ai cherché à regrouper toutes les informations qui pouvaient être utiles pour les collègues sur cette thématique. 

Ressources en ligne

Liberté de la presse et Laicité par lareinedelabidouille

Bibliographie

Voici une petite sélection d’ouvrages sur ce thème : 

Obin Jean Pierre, Profession enseignant – Les Religions, l’École et la laïcité –  Ed. Hatier, 2019, ISBN 9782017099178, 19.90€

Cet ouvrage propose l’étude de 20 situations réelles dans laquelle l’École et ses représentants se sont heurtés à des difficultés mettant en cause les religions et la laïcité. Ces études sont regroupées dans quatre thématiques :

  • protéger le caractère laïque de l’enseignement,
  • faire respecter les règles et assurer la sérénité de la vie scolaire,
  • aider les personnels à gérer les difficultés,
  • expliquer la laïcité aux parents.

Le dessin de presse dans tous ses États: 10 ans de Cartooning for Peace, Gallimard, 2016, ISBN  978-2070197422, 25€

Ce livre accompagne l’exposition “Cartooning for Peace” disponible dans de nombreux Canopé mais est difficile à avoir car très demandée. Tous niveaux.

Mulhmann Géraldine, La liberté d’expression, Dalloz, 2015, ISBN 978-2247156269, 3€

 

 

Cet ouvrage présente les systèmes juridiques inventés pour protéger et organiser la liberté d’expression. Mais il explore aussi les sources philosophiques et les enjeux politiques de cette liberté. Niveau fin collège/ lycée.

Schneidermann Daniel, Liberté d’expression : a-t-on le droit de tout dire ?, 2015, La ville brûle, ISBN 978-2360120659,10€

Dussaussois Sophie, C’est quoi le terrorisme, Milan, 2019, ISBN 9782408015787, 8.50€

Petit ouvrage qui explique bien à partir des bandes dessinées d’1 jour 1 actu ce qu’est le terrorisme, la différence entre musulmans et islamistes, les différents attentats dans le monde et la liberté d’expression. Accessible dès le primaire.

 

 

 

 

 

 

Une exposition sur la liberté d’expression est à venir.

0

L’âge des possibles

Suite de mes lectures pour le prix Collégiens lecteurs de Gironde 2021 : “L’âge des possibles” de Marie Chartres aux Editions L’école des loisirs.

L’histoire 

Saul et Rachel, 2 jeunes Amish quittent en secret leur communauté pour vivre en amoureux leur Rumspringa, sorte de voyage de découverte du monde contemporain afin de s’assurer de son choix de rester dans la communauté pour Chicago.

Temple vit dans une petite ville de campagne où ses parents tiennent l’épicerie familiale. Elle doit rejoindre seule sa sœur à la grande ville, Chicago. Mais tout ne se passe pas comme prévu… 

Mon avis 

L’histoire se raconte par une alternance de 3 points de vue :

  • Celui de Saul, amoureux fou de Rachel, qui découvre avec enthousiasme la ville.
  • Rachel qui a besoin de tout cadrer et aime materner son entourage. Elle a un côté vieille femme assez agaçant avec ses espèces de réflexions de vie.
  • Et Temple a qui on a envie de mettre des baffes. Sérieusement la fille a peur de la ville et suit les premiers inconnus qui passent !

Saul et Rachel partent en Rumspringa à Chicago sans rien avoir prévu d’autres que les billets de bus. Pas de réservation d’hébergement, ils se promènent tranquillement dans la ville toute la journée sans se préoccuper d’où dormir le soir. Ce sont des Bisounours en goguette…

Ils ne croisent que des gens sympas et bienveillants là où le premier touriste se ferait pigeonner…

Vous l’avez compris, j’ai beaucoup moins accroché à l’histoire.

Le style est agréable, fluide facile à lire. Et pour une fois la couverture de l’Ecole des loisirs n’est pas austère. Se lit dès la 5e, voir 6e bons lecteurs sans soucis

Pour l’instant, les deux livres lus pour le prix Collégiens Lecteurs de Gironde  sont sympas.

 

 

 

 

0

Lola à la Folie

Cette année, je participe pour la première fois au prix littéraire Collégiens Lecteurs de Gironde. Le principe donner goût à la lecture aux élèves en leur faisant voter pour un livre parmi six. Voici l’un de ces ouvrages : Lola à la folie d’Alexandre Chardin aux Editions Magnard.

L’histoire

Jacques et Mathias, 2 copains inséparables depuis toujours, aiment les défis de type “cap ou pas cap” qu’ils ont rebaptisé “Chiche ou Pois chiche”. Nos deux garnements de 6e en profite pour troubler la tranquillité des cours. Mais voilà qu’un mystérieux rival fait encore plus fort qu’eux sans se faire prendre et que Jacques tombe amoureux de Lola…Et les filles c’est pas compatibles avec les copains ….

 

Mon avis

Ce livre est un sympathique livre plein de bonne humeur. pour une fois, qu’on voit une histoire d’amour à travers les yeux d’un héros masculin c’est plutôt chouette. L’histoire est chouette, les personnages attachants avec une mention spéciale pour la déjantée Tata Yoyo une féministe excentrique qui ne reconnait plus personne au volant de sa moto !

Il est accessible à tous lecteurs du cycle 3 et sera, à mon avis très accrocheur pour les élèves de 6e. L’univers du collège y est bien décrit : on imagine tout à fait un collège de campagne ou de petite ville.

On y trouve à la fois une enquête, une histoire d’amitié, les premiers émois amoureux et pleins de bêtises à ne pas reproduire…. Ceci dit le marteau du prof de Techno pour obtenir le silence me plaît bien !

En bonus, la lecture d’un extrait du livre par son auteur lui-même.

 

Reste à savoir sous quelle forme faire participer les élèves à ce prix Collégiens Lecteurs de Gironde 2021.

0

Fourre-tout, boîte à mouchoirs en décopatch

Il y avait un petit moment que je n’avais pas présenté ici mes dernières réalisations. Pourtant je n’ai pas chômé entre un sac à main, des pochettes pour masque, des masques , bijoux (article à venir) etc…

Comme un célèbre magasin de loisirs créatifs faisait -50% sur des objets en bois à customiser, j’ai jeté mon dévolu sur un mini casier, d’un petit vide poche et d’un cache-pot.

A l’origine ces trois objets était en pin brut. Si la technique de décopatch est la même pour les 3, pour la peinture c’est différent.

1/ Le cache-pot et le vide poche

J’ai peint les deux à l’aide d’une bombe argenté. Après séchage, j’ai appliqué le décopatch sur le bois.

On encolle le bois, on pose le papier (papier peint, papier spécial décopatch, papier journal, feuille de livre etc…) et on repasse une couche de colle. La colle devient transparente au séchage. 

Si on souhaite rendre l’objet imperméable, il suffit de le vernir avec un vernis incolore.

Et j’ai achevé l’ensemble avec un ruban de strass thermocollant fixé au fer à repasser.

A l’origine, je ne savais pas trop quel usage faire de ce cache-pot quand j’ai réalisé qu’il faisait la bonne taille pour camoufler une boîte à mouchoirs carré qui parfois a des décors plus ou moins heureux. Là, il n’ y a plus ce souci puisqu’on ne voit plus le carton.

2/ Le meuble à tiroirs

Lui je savais comment je voulais le pimper, mais pas pour quels usages. 

Je l’ai peint au pinceau avec de la peinture boiserie monocouche bleu pâle. puis j’y ai apposé le décopatch selon la technique évoquée plus haut.

Le plus long, et fastidieux pour moi, a été de découpé le papier droit ET aux bonne dimensions. Pour cela, j’ai triché un peu : Je dessinais le contour du tiroir, puis j’ajoutai sur les cotés quelques millimètres d’ajustement en plus.

Finalement ce meuble d’appoint va très bien dans la salle de bain, où mes multiples élastiques, barrettes et épingles ont chacun trouvé leur place.

 

0

Ré-ouverture de Ma classe à la maison

Le service du CNED, “Ma classe à la maison” permettant d’accéder à des classes virtuelles pendant le confinement avait officiellement cessé le 31 août 2020. Il a été réactivé pour faire face à la recrudescence de cas de Covid 19 le 4 septembre dernier.

Les PERDIR (chefs d’établissement) ont reçu ce mail aujourd’hui : 

“Le ministère de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports et le CNED ont décidé de réactiver, sur tout le territoire national, le dispositif Ma classe à la maison afin d’accompagner les besoins éventuels de continuité pédagogique.”

Pour y accéder, il suffit d’aller sur https://www.cned.fr/maclassealamaison et de se créer un compte.

Attention : Même si vous aviez un compte actif avant le 1 septembre, vous devez vous recréer un compte.

 

Pour cela, il vous faut juste indiquer dans le formulaire, votre nom, prénom, adresse mail (académique pour les enseignants), choisir un mot de passe, indiquer son profil (enseignants, élèves, parents) et enfin valider le lien de confirmation  reçu par mail.

Vous y trouverez  un accès aux classes virtuelles, aux ressources du CNED de la maternelle au lycée. 

N’hésitez pas à consulter votre professeur documentaliste qui a sûrement plein de ressources à vous proposer

 

0

Liste des sigles spéciale Education Nationale

Compte tenu de la multitude d’appellations et de statuts au sein de l’Education nationale, comment s’y retrouver face à autant d’acronymes ?

Le ministère publie sur son site une liste des sigles utilisés dans l’EN. Alors certes, il y a pas les définitions mais c’est un bon début pour se familiariser avec tout ce vocabulaire.

Sigles - Éduscol
0

Hunger games : La ballade du serpent et l’oiseau chanteur

Petite lecture estivale : Hunger Games : La ballade du serpent et de l’oiseau Chanteur de Suzanne Collins aux Editions Pocket Jeunesse.

C’est un peu le livre événement en littérature jeunesse de cet été 2020. Il ne s’agit pas d’une suite de la trilogie “Hunger Games” mais d’un préquel.

L’histoire

Matin de la Moisson, ouverture de  la dixième édition annuelle des Hunger Games. Au Capitole, on  retrouve  Coriolanus  Snow jeune. Il est issu d’une famille de militaire noble de Panem complètement désargenté et  se prépare à devenir pour la première fois mentor aux Jeux.

L’avenir de la maison Snow, qui a connu des jours meilleurs, est désormais suspendu aux maigres chances de Coriolanus. Il devra faire preuve de charme, d’astuce et d’inventivité pour faire gagner sa candidate. Il doit absolument obtenir une bourse si il souhaite conserver par la suite son rang à Panem.

Mais le sort s’acharne. On lui a attribué le moins convoités des tributs : une fille du district Douze.

Mon avis

L’histoire est racontée du point de vue de Snow et a pour objectif de nous montrer pourquoi il est devenu aussi méchant par la suite !

Mais pourquoi est-il aussi méchant ?!!!!

On retrouve Le Capitole. Mais pas le Capitole fastueux de la première trilogie. On découvre les origine des Hunger Game et le rôle de Snow dans leur développement. 

L’histoire commence bien puis s’étiole. La deuxième partie est trop longue, les interactions entre les personnages poussives et au final  la cruauté de Snow s’expliquerait par le blues d’une bluette d’ado ?! Il me paraît bien sensible et narcissique cet homme pour un gros futur dictateur bien méchant. Car c’est le mot : égocentrique. Tout tourne autour de Snow, son point de vue et ses états d’âme. Et on a du mal a s’attacher au personnage.

C’est plutôt bien et on attend mieux pour le tome 2 !

Bonne lecture !

 

0

L’exposition Klimt aux Bassins de Lumières

Pour mon anniversaire, j’ai eu des places pour l’exposition des Bassins de Lumières à la Base sous-marine de Bordeaux. L’exposition qui devait être inaugurée en avril, a vu son ouverture décalée en raison du Covid19.

L’exposition

Cette exposition reprend celle de Paris et est sur le même modèle que celle des Baux-de-Provence. Elle allie jeux de lumière, musique et le numérique.

C’est ma 2e expérience mêlant art et numérique, la 1e étant le spectacle de danse, Pixels de la compagnie Käfig.

L’exposition se déroule dans 3 principaux espaces. Chaque espace à sa propre projection d’images. Les séances s’enchaînent, ce qui permet de voir l’exposition  aussi longtemps qu’on veut. Pou ma part, je l’ai fait 2 fois en entier. Le vendredi en nocturne est un horaire très agréable.

L’architecture des lieux a été utilisée au maximum. Que ce soit l’ancienne citerne, les trappes d’amarrage au sol, chaque élément a fait l’objet d’une mise en valeur.

Les images sont superbes et le jeu de reflets dans l’eau rend le résultat encore plus beau.

La musique accompagne harmonieusement la projection des tableaux même si par moment elle était trop forte à mon goût.
Il y a 3 projections : 

  • Paul Klee, Peindre la lumière (programme court)

L’exposition immersive s’appuie sur des airs de la Flûte enchantée. Elle s’ouvre sur un opéra dans une ville imaginaire, puis on se retrouve au beau milieu de poissons  multicolores comme dans un gigantesque aquarium. S’ensuit une série de structures géométriques pour finir par des  portraits et des  marionnettes. 

  • Klimt, D’or et de couleurs (programme long)

Gianfranco Iannuzzi, Renato Gatto et Massimiliano Siccardi présentent leur création “Gustav Klimt, d’or et de couleurs” réalisée à partir d’oeuvres de la figure incontournable de la peinture symbolique viennoise.

  • Anitya (programme court)

Présentation de l’histoire de la base sous marine avec une bluffante entrée d’un sous marin dans la Base en 3D

On trouve également au détour d’un couloir une exposition sur l’histoire de la base sous-marine, et un espace pédagogique.

Informations pratiques

La Base sous marine est  l’une des cinq bases construites sur le littoral atlantique durant la Seconde Guerre mondiale. Après de nombreuses années de friches, elle accueille désormais un espace d’expositions temporaires dédiée à la création contemporaine et les Bassins de Lumières, centre d’art numérique.

Le lieu est excentré par rapport aux transports en commun. Il n’ y a pas de service de restauration. Un V and B est à 2 pas.

Tarifs : 

Tarif plein : 13.50€

Tarif réduit : 11€. Valable avec le Pass éducation.

Tarif jeune (5-25 ans) : 9€

En raison du Covid 19, il faut réserver par avance en ligne et le masque est obligatoire.

Horaires : 

  • D’avril à septembre : 10h-19h, nocturnes les vendredis et samedis jusqu’à 21h.  
  • D’octobre à mars : 10h-18h, nocturnes les vendredis et samedis jusqu’à 19h.

Pour mon anniversaire, j’ai des places pour une très chouette exposition à Bordeaux : celle de Klimt aux Bassins de Lumière à Bordeaux

Qu’est ce que les Bassins de lumière ?

C’est un lieu d’exposition dans l’ancienne base sous-marine de Bordeaux.

La Base sous-marine est l’une des cinq bases construites sur le littoral atlantique durant la Seconde Guerre mondiale. Elle abrite aujourd’hui un lieu d’exposition, les bassins de 

0

La sauce tomate en parts individuelles

La saison des tomates du jardin bat son plein et n’arrivant pas à en manger autant qu’elle pousse, j’ai fait une sorte de sauce tomates bolognaise. Je n’avais rien pour la stériliser. Je l’ai stockée provisoirement dans des flacons de purée de tomates. Mais 750 ml pour une personne cela fait beaucoup, j’ai eu une idée : 

congeler la sauce en parts individuelles

1/ Matériel

  • de la sauce
  • des moules en silicone
  • poches congélation

2/ Préparation

  • Verser la sauce dans les moules
  • Placer les moules au congélateur minimum 4h

  • Démouler les petits blocs de sauce et les mettre dans des poches congélation

Pour vous en servir, il suffit de démouler le nombre de parts nécessaires.

0

Calculez la zone des 100 kilomètres pour les déplacements dès le 11 mai

Le 11 mai prochain, si tout va bien, ce sera le début du déconfinement. Jusqu’à présent on avait  le droit de se déplacer pour faire des courses de 1e nécessités ou un peu d’exercice pas plus d’1h/ jour à maximum 1km de chez soi. Ayant un grand jardin, j’avoue ne pas eu d’intérêt à définir cette zone d’1km. 

Mais 100 km, cela devient d’autant plus intéressant quand on habite pas très loin de l’océan et que les beaux jours approchent.

Comment définir cette zone de 100 km ?

 A partir du 11 mai, “Il sera à nouveau possible de circuler librement, sans attestation, sauf (…) pour les déplacements à plus de 100 km du domicile, qui ne seront possibles que pour un motif impérieux, familial ou professionnel“. “GEO Portail”  est un outil en ligne qui permet de définir avec précision jusqu’où on peut se déplacer, dans la limite de ces 100 kilomètres.

Si je propose cet outil aujourd’hui, c’est qu’il peut être utile dans d’autres situations, comme par exemple quand on cherche à acheter une maison pas loin de son travail, voir quels lieux on peut visiter en vacances à partir d’un point de chute etc…

Comment ça marche

1/ Aller sur le sur le site Geoportail, www.geoportail.gouv.fr/carte

2/ Dans la colonne de droite, après avoir cliqué sur la clé à molette, choisir “Mesures” puis “Calculer un isochrone”.

3/ Choisir “Calculer une isodistance”

4/ Saisir la  ville, ou l’adresse complète  rechercher puis définir la distance en cliquant  “Isodistance” (alors que c’est le bouton chronomètre qui est présélectionné par défaut ). Préciser “100” kilomètre dans le bloc distance.

5/ Lancer “Calculer” en bas de cette colonne de droite pour voir la carte apparaître. 

Lire le résultat

Le cercle vert définira la zone des 100 km. Mais pour connaître exactement les villes accessibles, il suffit d’empiler les cartes. On choisit son modèle de carte  dans la colonne de gauche : vues aériennes, carte IGN, plan IGN, carte topographique etc… Pour la choisir ou la désélectionner, il suffit de cocher  ou décocher le modèle dans la colonne de droite.

Attention pour que le “cercle vert” apparaisse, il faut que la carte isodistance soit en premier dans la colonne de droite. Pour cela, il suffit de faire un glisser-déposer de la carte n°2 et de la positionner en carte N°1.

En attendant qu’on puisse réellement reprendre une vie normal. Prenez soin de vous !

0