Blanc autour

Voici une bande dessinée de Wilfried Lupano qui pour une fois laisse les Vieux Fourneaux et le Loup en slip de côté : Blanc autour.

L’histoire 

Blanc autour raconte l’histoire vraie de Prudence Crandall qui a ouvert la première école pour filles noires à Canterbury dans le Massachusetts. 

1832. Prudence est une jeune femme seule qui gère une école pour jeunes filles dans un état du Sud des Etats-Unis. Elle reçoit un jour Sarah sa première élève noire. C’est un scandale pour la petite communauté de cette petite ville du Sud qui n’a toujours pas bien intégré l’abolition.

Prudence persiste et décide d’ouvrir une école avec internat pour jeunes filles afro-américaines. Son père la soutient dans cette aventure, notamment en assurant le ravitaillement de l’école.

Mais une femme blanche de surcroit devrait être mariée et s’occuper de son foyer, pas gérer une école de jeunes filles noires. Pour les habitants c’est de la provocation. 

Malgré les tentatives d’intimidations, Prudence ne se décourage pas et accueille de plus en plus de jeunes filles.

Jusqu’au jour du drame…..

Mon avis

J’ai beaucoup aimé le dessin et les couleurs de cette bande dessinée. Les couleurs adoucissent les propos. On s’attache aux élèves de Prudence. On s’indigne des réactions des habitants de Canterbury et de leurs tentatives d’intimidation. 

Leur violence tranche avec le progressisme de Prudence.

Prudence a du abandonner l’école et a fini par rejoindre le rang des femmes respectables, c’est à dire les femmes mariées, sans pour autant vivre une vie heureuse.

Wilfried Lupano, une fois encore, aborde des sujets de société tout en délicatesse.

Je ne pense pas qu’un collégien accroche mais un lycée pourquoi pas. 

 

 

0

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.