Vivre avec la nature…

Alors qu’aujourd’hui, j’aborde avec mes élèves la Classification décimale Dewey (CDD pour les intimes), j’explique que les livres documentaires se  rangent par grands domaines de connaissances. Pour chaque domaine, je demande aux élèves quels types  de livre va-t-on pouvoir trouver par domaine. Arrive le thème de la nature….

0

Le bingo du 1e jour de la rentrée du PP de 6e

Les vacances se terminent et beaucoup d’entre nous reprennent demain le chemin du collège. 

Mais Lundi, Lundi, ce sera le grand jour pour des milliers de jeunes padawans de 6e et une interminable journée pour leurs valeureux  et patients professeurs principaux, qui tels une cane guidera son troupeau de cannetons dans leur nouvelle vie de collégiens.

Beaucoup de bingo de pré-rentrée circulent sur différents sites de professeurs. Alors je me suis dit pourquoi ne pas en faire un spécial jour de la rentrée. Il peut parfaitement d’adapter à d’autres niveaux.

bingo pp6e

Amusez-vous bien et bonne rentrée à tous !

0

La reine de la bidouille en Italie épisode 2 : Pizza, vertiges et cie

Après avoir quitter notre 1e auberge, nous nous dirigeons vers notre nouvel hébergement. Je suis un peu inquiète car 18€ la nuit en demi-pension (+2€ de taxe), je pense qu’on va manger des pâtes pendant 3 jours.

Il faut savoir qu’en Italie, chaque commune fixe le montant de la taxe sur le tourisme. De façon générale, cela revient de 2 à 3€ par personne et par jour. Nous avons fait la plupart de nos réservations sur Hostelworld ou Booking. Mais à chaque fois, il a fallu payer en plus du prix de la nuit, la taxe, de préférence en espèces.

Pour se rendre à ce nouvel hébergement, nous voilà de nouveau avec notre chargement sur le dos en mode mulet. On fait le check-in mais il est trop tôt pour prendre possession des lieux et nous laisserons nos sacs à la bagagerie…Heureusement que j’ai remis mes pompons jaunes sur mon sac car il y a déjà des sacs semblables au mien (Merci Décath’). Cela me permet de reconnaitre de suite mes bagages.

Il y a un plan géant dans l’entrée de l’auberge qui indique quelle ligne de métro prendre pour aller visiter tel ou tel lieu de la ville.

Nous décidons donc de faire un tour dans le quartier du Duomo. On commence par chercher où manger un morceau…Le Routard suggère Spontini…Soyons honnête, c’est pas cher et ça fait le travail : Après tu n’as plus faim. Mais ce n’est pas la meilleure pizza d’Italie…Enfin si on peut appeler une grosse tranche de pain avec une couche de coulis de tomates (Pomodoro en italien) et de fromage type fromage Mac do… Pour 6.90€, tu as une bière et ta part de pizza bourrative, que tu dois manger avec une fourchette en plastique, soit debout sur un coin de comptoir ou dehors sur un bout de trottoir au milieu des pigeons et des vendeurs à la sauvette…

Justement en parlant d’eux…Il y en a qui m’a pris pour un pigeon je crois…Je photographiais tranquillement la place, quand un homme d’origine africaine s’approche de moins mais du côté où je n’entends rien…Ce qui déjà est un manque de chances pour lui…Par réflexe, je lui dis que j’ai besoin de rien, il insiste, ouvre sa main pour me proposer des brisures de pâtes…D’abord, je me demande bien pourquoi un mec m’offre des miettes de nouilles..Il sait que j’ai pas très bien manger ce midi ? J’ai l’air affamée ? Non du tout ! J’ai la révélation en regardant autour de moi : C’est pour prendre des photos avec….un pigeon !!! Si si ! ily a vraiment des gens qui aiment faire des selfies avec un pigeon.

On décide de visiter le Duomo à pied. L’accès a la cathédrale est gratuit même si il est partiel….Il y a une longue file d’attente en plein soleil d’environ 2h. Le billet combiné pour la cathédrale, les terrasses à pied, la crypte, le musée et l’église Santa Chiesa (pass B à 9€) est finalement celui que nous avons choisi.Nous n’avons pas pré-réserver par Internet. On tente alors d’acheter le billet sur place. La boutique est noire de monde. La file interminable pour les caisses. Reste la billetterie automatique.

Pour les curieux , voici les tarifs du Duomo

On se dirige donc vers l’accès piéton aux terrasses. Il y a un peu d’attente à causes des vérifications de sécurité type Vigipirate chez nous. D’ailleurs, la place est truffée de militaires en armes, de policiers et gendarmes. Mais il y a un truc insupportable : le mec qui te joue 4 morceaux en boucle sur une bande son ou en playback dont Depacito, Hotel California etc…Que du folklore italien ! Je me dis que les agents de sécurité ne doivent plus pouvoir sentir ces 4 morceaux.

Nous voila parties pour grimper 170 marches. Il y a des petits paliers intermédiaires donc la montée est plutôt facile même si les escaliers en colimaçon ne sont pas ma tasse de thé. Tout va bien….jusqu’à arriver sur le toit. La toiture en pierre est splendide…il y a tout un parcours à suivre…Dont un escalier étroit, raide avec une rembarde riquiqui…arrivée en haut le vertige me rattrape. Je suis aussi blanche que le Duomo. Je finis par m’allonger sur le toit. De là, on a une vue superbe sur les statues s’élevant dans le ciel.

On finit la visite en redescendant dans la cathédrale. En bas de l’escalier, un agent demande à C. un truc qu’on ne comprend pas de suite : Elle a un short, c’est indécent. Idem pour mon débardeur. Il nous faut enfiler comme voile de pudeur une splendide blouse d’hôpital que je songe à garder pour la prochaine fois que je mange des pâtes à la bolognaise ! Alors Jésus sur la Croix est vêtu d’un simple bout de drap et personne n’est choqué mais un bout de cuisse ou de bras d’une simple mortelle si !

Le soir, on est ravies de retrouver nos pénates et on se demande bien ce qu’on va avoir à manger le soir. Et bien le buffet est simple : des crudités, du jambon, du saucisson, des chips, des crakers et 3 plats chauds dont ..des pâtes. Le vendredi tout va bien…Le dimanche on est descendu manger trop tard..il ne restait plus grand chose à manger…Mais vous saurez demain si on a survécu et quelles ont été nos nouvelles péripéties.

En attendant quelques petites images de cette journée

0

La reine de la bidouille en Italie, épisode 1 : où on essaye de lui piquer son lit !

Me revoilà après de chouettes vacances italiennes et j’ai plein de choses à vous raconter, de trouvailles à vous montrer. Je suis donc partie en Italie avec une amie et comme d’habitude en bon chat noir, il m’arrive toujours des trucs improbables. Lors de mon dernier voyage scolaire en Italie, on m’a quand même volé notre bus !

 

L’arrivée à Milan a été….mémorable. Après un retard de 25 minutes, nous arrivons à Milano Malpensa, aéroport paumé dans la pampa à 45km de Milan à la déco très ex-URSS. Même l’aéroport d’Hanoï était plus accueillant. Des travaux partout, 3 toilettes pour 3 avions et un manège à bagages très très très long !

 

Pour regagner Milan et notre hébergement près de la gare centrale, le plus simple est de prendre le train. Enfin simple vite dit…Le distributeur de billet préfère me prévenir des dangers de pickpockets que de prendre ma carte bleue.  Billets en poche, contentes de nous, nous voila dans le train. Sauf qu’il n’y aura aucune indication d’arrêts…Le train s’arrête dans des gares désertes dans le noir…Et il s’arrête à son terminus….Milano Cardona….Qui n’est pas le notre….

Il est minuit et demi. Le conducteur me dit que c’est le dernier train et qu’il faut prendre le métro… Sac de 10 kg sur le dos, petit devant nous voilà parties d’un bon pas vers le métro….qui est fermé. On tente d’y aller à pied mais google maps n’est pas très doué…Il est 1h du mat…On est perdues, il pleut mais jamais on ne s’est senties en insécurité.

Heureusement un chauffeur de bus de nuit nous indique le bus de nuit (qu’on a raté en arrivant)  qui remplace le métro….Il est plein de jeunes français et de vieux italiens avec un gros point commun…leur taux d’alcoolémie ! Et comme les tickets de bus se vendent dans les bureaux de tabac et qu’à cette heure-là le chauffeur n’en vend pas, nous montons sans ticket.

On arrive enfin à notre auberge.

On récupère nos clés, notre jeton bière gratuit  et essayons tant bien que mal de grimper dans le minuscule ascenseur. Ou toi tu montes ou tes bagages montent…Et là…Les affaires se compliquent.

2h du mat’ : Je dois prendre possession de mon lit le 21 B, celui du haut. Hors il y a déjà les affaires de quelqu’un mais celui du dessous le 21E  et libre. Il y a bien des bagages dans le casier du 21 E mais on se dit que le propriétaire du 21B a du se tromper. Il y a une alèse et à la place du drap housse on dispose d’un drap plat. Je fais mon lit et découvre que mon cadenas est trop gros pour fermé le casier.

On décide de prendre notre fameuse bière bien mérité…Le veilleur qui fait barman est trop occupé pour nous servir. On remonte. Je me couche et m’endors direct.

2h30 : La lumière de la chambre s’allume et une nana rentre en gueulant « Hello ». Elle laisse la porte ouverte et la lumière allumée tout en papotant avec ses potes. Ma compagne de voyage grogne, je me lève éteindre la lumière.

3h30 du mat’ : Un mec me réveille et me dit que je suis dans son lit…Il bafouille en anglais et moi à peine réveillée je peine à comprendre jusqu’à son « Do yo speak french ? ». Lui et son pote sont de Montpellier. Bref je me rhabille, descends et tente de plaider ma cause auprès du veilleur plus concentré à danser coller serré contre une jolie minette qu’à m’aider. Je lui explique que mon lit est déjà occupé par une asiatique qui n’est pas encore rentrée. Au lieu de monter régler le problème il se contente de dire que si si c’est bien mon lit. Je remonte, tente de refaire mon lit tant bien que mal  dans le noir.

5h du mat’ : Alors que je dors tranquillement dans mon lit d’un sommeil pas très serein, une fille grimpe dans mon lit et se met en tête de s’y installer. Je me réveille d’un bond et lui sort l’air mauvais : « It’s my bed ! »

Et elle insiste, la bougresse ! Sauf que moi, il est  hors de question que je bouge…Je lui donne son câble de chargeur et campe sur ma position…Elle finira par redescendre à reculons et ira rejoindre son mec dans son lit.

5h-7h du mat’ : Un autre gars les a rejoint et ils papotent dans la chambre à voix haute où tentent de dormir 5 autres personnes. J’hésite à leur dire « Shut up ! »

7h du mat’ tout le monde se lève, l’américaine se moque de moi et mon « it’s my bed ». Sauf que la vérité éclate…Ses potes et elle fraudent l’hostel…Ils payent pour un et dorment à 3. On est 8 pour une chambre de 6 lits.

Claire, excédée par leur comportement, va râler à l’accueil. Sauf qu’elle n’est pas la seule…Les montpelleriens et des gens de l’étage l’ont devancé…Les 3 américains ont mis le bazar toute la nuit, ont cassé une porte et prennent des mines effarouchées quand le manager leur tombe dessus…La direction est furax, se confort en excuses à mon égard…Alors que j’attends que la squatteuse sorte de la salle de bain, son copain me tombe dessus et m’agresse verbalement en se plaignant de Claire. Etant toute seule et le sentant bien agressif, sans témoin, je me fait toute petite.

11h : on prend notre bière gratuite qu’on a pas pu avoir la veille…La directrice est tellement confuse qu’elle est prête a nous en offrir une 2e ! Mais bon 1L de bière à 11h ce ne sera pas raisonnable on refuse.

Milan pratique : Le ticket transport en commun 3 jours permet pour 8.80€ de se déplacer à volonté dans les transport en commun.

Le Pass éducation permet d’avoir une réduction au Castello Sforza.

 

J’espère que cet article vous a plu…Si tel est le cas…j’oserai peut être écrire la suite de mes aventures italiennes !

Arriverderci !0

L’ourson de mer

Aujourd’hui, nous avons accueilli les élèves de CM2 de l’école voisine. Alors que nous parlions animaux, voici la scène suivante :

J’ai conclu que je préfère un câlin de nounours à un câlin d’oursin !1

Logique de 6e….

En 6e, cette semaine :

On est entrain de voir qu’une liste de livres s’appelle une bibliographie, une liste de films, une filmographie et je demande aux élèves de me donner d’autres exemples de listes. Alors que les réponses attendues étaient par exemple discographie, sitographie…..

0