La malle à bois

L’hiver approche à grands pas et le froid aussi. Le chauffage au bois est agréable mais il a quelques petites contraintes. On dit que le bois chauffe au moins 3 fois : quand il est coupé, quand tu le transporte, quand tu le stères et quand tu le rentres dans la maison.

Ranger 7 stères c’est du sport. Le stocker à l’intérieur pour en avoir assez pour se chauffer sans avoir à retourner dehors et tout salir, compliqué. Avant j’avais un grand sac pour le bois, mais il fallait le remplir tous les jours. Pas pratique quand on rentre tard. Et j’ai finalement trouvé une solution aussi pratique qu’esthétique : La malle à bois.

Pour cela, j’ai customisé une vieille malle que j’ai trouvé sur le bon coin. Après quelques aménagements, elle a fière allure. 

Matériel

  •  malle
  • 4 roulettes
  • une planche d’aggloméré
  • une baguette
  • 2 poignées en fer noir
  • 2 Charnières
  • des vis
  • des pointes
  • cire
  • peinture noire
  • lasure Xylophène
  • 2 morceaux de chaine ou de sangle

Réalisation

1/ Nettoyer la malle. 

2 Démonter les poignées 

3/ Lasurer le bois avant de bien le traiter contre les termites

4/ Peindre les ferrures en noir

5/ Couper l’aggloméré aux dimensions de la malle

6/ Tracer l’emplacement des vis des roulettes. Percer l’aggloméré et visser les roues sur la planches

7/ Positionner la malle sur la planche et la fixer dessus au moyen de vis à bois. On les visse à l’intérieur pour que cela soit plus pratique à réaliser

8/ Découper la baguette à l’aide d’une boite à onglets.

9/ Pointer la baguette sur le rebord en aggloméré

10/ Fixer les poignets sur les côtés à l’aide de vis à bois

Dans mon cas, un concours de circonstances a fait que le couvercle est amovible. Je devais changer les charnières mais finalement elle est bien plus pratique à utiliser l’hiver sans. Je remets le couvercle aux beaux jours quand je n’utilise plus le poêle? Je me sers alors de la malle pour ranger tout le matériel de chauffage.

Si vous souhaitez conserver le couvercle, voici la marche à suivre

1/ Vérifier les charnières. Si elles ont trop petites ou usées, les changer. Pour cela, il suffit de dévisser les vis et de mettre de nouvelles charnières.

2/ Les 2 bouts de chaîne ou de sangle (matière à choisir selon l’esthétique voulues) servent à retenir le couvercle pour éviter qu’il bascule vers l’arrière. Mesurer la diagonale entre le milieu du couvercle et le côté de la malle.

3/ Pour une chaîne : Passer une vis dans un maillon et visser dans le bois du couvercle et de la malle. Pour une sangle : Percer la sangle avec la vis et procéder de la même façon que pour la chaîne.

 

1

Pour les amoureuses de littérature

Dernièrement sur un célèbre réseau social, en partageant des photos de bijoux et de vêtements basés sur la biblio-économie, j’ai flashé sur une paire de boucles d’oreilles basée sur la Dewey et sur un de mes auteurs Anglo-saxonnes préférées : Jane Austen.

Je me suis alors dit pourquoi ne pas essayer de réaliser moi-même ces boucles d’oreilles.

Pour réaliser ces deux parures, j’ai donc dévalisé une célèbre enseigne de loisirs créatifs.

Matériel

– 1 support pendentif

– 2 supports boucles d’oreilles

– 2 attaches boucles d’oreille

– Anneaux laiton petit format

– 1 chaîne laiton

– 3 cabochons verre ( petit et grand format)

– Ruban

– feuilles décorées ou non

– colle

Fabrication

1/ Le montage des boucles d’oreilles

  • Monter les attaches de boucle d’oreille sur les supports. J’ai mis deux anneaux laiton entre le support et l’attache afin d’alléger le tout et permettre à la boucle d’oreille de bien descendre.
  • J’ai fait mon décor de boucle d’oreille à l’ordinateur à l’aide de Piktochart, puis je l’ai imprimé. Je me suis ainsi fait des gabarits.
  • Prédécouper le décor. Pour faciliter la découpe, j’ai coupé grossièrement au ton du décor. J’ai ensuite utilisé le cabochon comme gabarit. Puis j’ai réalisé les découpes selon ce contour.
  • Puis le positionner sur le décor, appliquer par dessus le cabochon. Bien appuyer pour avoir la marque servant à découper le surplus.
  • Appliquer la colle sur le support et coller le décor.
  • Une fois sec, mettre de la colle et positionner le cabochon.
  • Découper des morceaux de ruban de 5 cm de long.
  • Passer le ruban dans le 1e anneau au dessus du support et le nouer. Une fois le noeud fait et bien serré, mettre à niveau les pointes du ruban et les couper à la même hauteur.

2/ Montage du collier

  • Monter un anneau sur le haut du support
  • Pour le décor, même procédé que pour les boucles d’oreilles : découpage, collage etc..
  • Passer la chaîne dans l’anneau.
  • Passer un ruban de 10 cm le haut du support. Le nouer, bien serré. Égaliser les pointes et couper.
  • Monter des anneaux sur la chaîne à une distance égale des 2 côtés.
  • Passer les rubans de 5 cm de long dans chacun des anneaux et les nouer. Égaliser et couper les pointes.

Les 2 parures « Austen » et « Brontë » me sont revenues à 15€ pour les deux, sachant qu’il me reste des attaches et des anneaux en réserve.

Suite à une demande, j’ai également réalisé ce collier.

0

Le pot-pourri maison

Avec les vacances voici une bidouille ultra-rapide : un pot-pourri maison.

Ingrédients

Pour le réaliser, rien de plus facile : il vous faut :

 

  • un agrume : Orange, citron, Pamplemousse etc..
  • un couteau

Préparation

1/ Peler l’orange en prenant bien soin de le faire en un seul et unique ruban.

2/ Enrouler le ruban sur lui-même pour former la fleur

3/ Et profiter de son parfum d’agrumes où vous le souhaitez. L’hiver sur un radiateur, piqué avec un  peu de cannelle, voici un parfum d’ambiance agréable.

 

 

 

 0

J’ai nettoyé le fond de la piscine

J’ai nettoyé le fond de la piscine ….

Non en vrai, j’ai enfin trouvé la solution pour me débarrasser de mes toiles d’araignées et de poussières situées à 5 m de haut.

Diverses solutions ont été envisagées, telles que:

  • Tête de loup + escabeau : Trop court, instable = Pas pratique
  • Tête de loup + tringles à rideaux  de 2m fixées avec du scotch plus un frère de grande taille : Montage précaire et le frère ne vient pas assez souvent = Pas pratique
  • Cannes de ramonage + tête de loup : Montage précaire et cannes trop souples pour les diriger comme on veut = Pas pratique
  • Manche télescopique de peintre de 3m de haut + bras longs : Il me manque une quarantaine de centimètres pour un résultat potable = ça commence à faire un peu d’effets !

Après avoir chercher des manches télescopiques plus grands au rayon bricolage et jardinage, la réponse a été trouvée…… au rayon piscine ! Bien évidemment, j’ai acheté ma perche télescopique de piscine  et sa brosse en plein mois de février un jour de neige, sinon cela ne serait pas drôle … 😀 .

Et voici le résultat en images

PS : Mes araignées SDF cherchent un nouveau logement…. 😛0

La boîte à bidouilles

Vu la charmante météo de ce week-end, j’en ai profité pour ranger ma boite à bidouilles, mais surtout la terminer.

Je peux maintenant vous la présenter.

J’ai refait les étagères d’origine à l’aide de planches de contreplaqué de récupération (planche d’échantillon de tapisserie). Je les ai recouverte de papier PVC adhésif et mis un tasseau comme arrêtoirs.

Sur l’avant, j’ai même la place pour un bloc de papier

 

 

 

 

 

 

Il y a donc 3 tiroirs, le premier étant consacré …aux ciseaux !

Chaque tiroir est indépendant, ce qui est pratique pour classer les bidouilles par catégories.

Je suis plutôt contente du résultat. Mais au fait, savez-vous ce que contenait cette boîte à l’origine ?

 

 

 

 

 0

Boucles d’oreille : essai n°1

J’aime beaucoup les boucles d’oreilles, mais à force d’en perdre je préfère les boucles d’oreilles fantaisie. Et je me suis dit pourquoi ne pas en fabriquer moi-même.

Voici ma première création

Elles sont simples, réalisées à l’aide d’un pendentif et d’un support.

Pour les suivantes, j’ai un peu compliqué la chose.

Du coup, je me suis essayé à la couleur.

 

Alors vous les trouvez comment ?

Pour les prochaines, je tenterais bien d’associer origami et boucles d’oreilles.

 

 

 

 

 

 

 0