Bienvenue chez les entendants : épisode 3

Cela fait maintenant 4 jours que je suis dotée d’oreilles bioniques. Et heureusement que c’était le week-end car l’expérience est rude.

Test à domicile

Je m’habitue petit à petit à mes nouveaux amis. L’entretien n’est pas très compliqué, leur mise en place non plus.

Ils savent se faire oublier excepté une petite chose très inconfortable : Mais bon sang, qu’est ce que les embouts donnent une furieuse envie de se gratter le conduit auditif ! Cela me démange, c’est une horreur…Mon conduit auditif doit être tout irrité. Après quelques recherches sur internet, il paraîtrait que l’huile d’amande douce soulage et hydrate le conduit auditif sans danger pour les appareils. Pour vous aider une idée de la sensation, imaginez que vous avez une bestiole qui s’éclate à monter et descendre dans vos oreilles….

Je continue mes tests. Il est appréciable de ne plus avoir la télévision qui braille. Je me surprends même des fois à devoir baisser le volume. Il en va de même pour la radio. En voiture, le bruit de la fermeture automatique des portières me fait sursauter. Pour l’instant, je n’ai pas conduit en ville. Tant que je ne spatialise pas le son, je ne me sens pas d’affronter la circulation citadine ( ni sa foule d’ailleurs).

Test en extérieur

J’avoue, je suis impatiente de pouvoir vivre une vie d’entendante normale, de pouvoir aller dans un lieu public sans appréhension. Et bien ce n’est pas gagné ! Je n’ai pas voulu rester sagement à la maison. Mais je ne voulais pas affronter un grand magasin, sa musique d’ambiance et sa foule. J’ai donc été chez A****n où j’ai trouvé plein de bidouilles pour les loisirs créatifs et bouquiner chez C*****a. 

Rapidement et naturellement, je fuis les zones pleines de monde. Je me réfugie au coin lecture BD. J’ai quand même tenu une bonne heure. Le gros avantage de la lecture est que je rentre dans ma bulle très facilement et me protège ainsi facilement du bruit. En plus, j’ai lu des trucs très chouettes comme « Le loup en slip » (J’en ferai peut être la critique ici).

Dès qu’il y a trop de monde je ne comprends rien, je ne sais pas d’où vient le son. Et le pire est la nausée, le mal de mer qui me prend dans ces moments. Mon cerveau a du mal à choisir entre traiter toutes les nouvelles informations qui lui arrivent et me maintenir debout.

via GIPHY

J’entends effectivement quand les gens parlent à gauche, pas quand ils arrivent par la gauche. La faute, je pense au léger décalage du au transfert d’information du Cros à l’oreille droite. 

A la caisse des magasins j’ai toujours besoin de la lecture labiale pour communiquer sinon avec le brouhaha, je sus incapable de sélectionner les informations. Tout ça car je ne spatialise pas encore le son.

via GIPHY

Bilan du week-end

J’ai fait le choix de porter le plus possible les appareils pour m’y habituer,  compris chez moi. Cela me fatigue beaucoup. Mon cerveau mouline à mort y compris quand je dors. Je le sens bien car au réveil, je ne suis absolument pas reposée. Le corps va bien, il est reposé, ce veinard. mais mon pauvre cerveau non….J’avais songé aller au cinéma ce week-end. J’en avais très envie, j’ai hâte de tester le son du cinéma. Mais qui dit pluie, dit foule au ciné et cela faisait un peu trop pour un test. Et j’ai déjà du mal à récupérer alors si je force, je ne sais pas si je tiendrais la semaine.

Cela ne fait que 4 jours. 4 jours où j’avance à petits pas. Il me reste tant de choses à tester : cinéma, téléphone, shopping en ville, concert etc….La lenteur de l’acclimatation est frustrante mais nécessaire

Au fait, il paraît que comme mon chat s’appelle GPS et mon gps Bernard, il faudrait que je donne un petit nom à mes « oreilles bioniques ». Si vous avez des idées, n’hésitez pas en commentaire !

0

L’ourson de mer

Aujourd’hui, nous avons accueilli les élèves de CM2 de l’école voisine. Alors que nous parlions animaux, voici la scène suivante :

J’ai conclu que je préfère un câlin de nounours à un câlin d’oursin !1

Logique de 6e….

En 6e, cette semaine :

On est entrain de voir qu’une liste de livres s’appelle une bibliographie, une liste de films, une filmographie et je demande aux élèves de me donner d’autres exemples de listes. Alors que les réponses attendues étaient par exemple discographie, sitographie…..

0