Dans un recoin de ce monde (2017)

Alors je m’apprête à passer un concours la semaine prochaine, je me suis accordé un petit moment de détente en regardant un film : “Dans un recoin de ce monde“.

J’aime beaucoup les mangas animés, mais pour une fois, il ne s’agit pas d’un film des studios Ghibli (qui distribuent tous les Hayao Miyasaki). Il a reçu le prix du jury au Festival international du film d’animation d’Annecy 2017

L’histoire :

On suit la vie de la jeune Suzu de 1932 à 1946. Elle passe une enfance simple mais heureuse à Hiroshima.  Très distaite, elle aime dessiner. Elle est   mariée très tôt et sans son consentement à un inconnu, ce qui la contraint à résider à Kure, à une vingtaine de kilomètres d’Hiroshima, dans sa belle-famille.  Le film raconte sa vie quotidienne jusqu’au lâcher funeste de la bombe atomique sur la ville.

Avis

Les dessins à l’aquarelle sont magnifiques et apportent une grande douceur. La dureté du quotidien est adoucie par des passage humoristiques

spoiler

comme par exemple la scène où Suzu décide d’utiliser de vieilles recettes de cuisine militaire pour améliorer les maigres repas du rationnement

.

On ne peut pas s’empêcher de faire le parallèle avec 2 films :

  • le dernier Miyasaki, Le vent se lève , où l’on voit  la relation de  Nahoko  et de son mari Jiro, fou d’aviation.

 

  • Mais surtout Le tombeau des Lucioles de Takahata

Et là même si  Dans un recoin de ce monde est magnifique, il n’est pas aussi poignant que le Tombeau des Lucioles qui m’a tant fait pleurer. Pourquoi ?

Parce que le traitement des personnages n’est pas assez approfondi, le contexte non plus….Certaines réactions ou dialogues des personnages semblent décousus. Autant la vie quotidienne est bien décrite autant le contexte politique laisse perplexe

spoiler

notamment lors de l’annonce radio de l’empereur sur la défaite japonaise

[collapse]
.

 

Conclusion 

Un chouette film pas larmoyant sur la vie au Japon avant la catastrophe d’Hiroshima comme seuls les japonais savent le faire. Le sujet est traité avec sensibilité et est un bon complément au programme d’histoire de 3e.

Bon film à tous !

 

0

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.